Père Jean-Marie Raimbault (1924 - 1989)

RaimbaudJean-Marie Raimbault fait son noviciat à Maison-Carrée (Alger) en 1945-46. Il est ordonné prêtre à Carthage le 1er février 1950 et nommé à la mission du Sahara, alors vicariat apostolique de Ghardaïa. Il a un premier temps d’étude de l’arabe dialectal à Touggourt (1950-51). Après des études d’arabe littéraire, il retrouve Touggourt en 1953 et cela jusqu’en 1967.

 

En 1967, Monseigneur Mercier lui demande de venir à Laghouat pour y diriger un centre de formation plus important. Ce déracinement de Touggourt lui sera sensible. Le caractère plus citadin de Laghouat lui rend moins aisé le contact, les responsabilités qui vont lui incomber pour le diocèse, lui laisseront moins de temps pour cela.

Il est nommé Évêque de Laghouat le 31 janvier 1968, et consacré le 19 mai à Luçon en France. Il est installé à Laghouat le 2 juin de cette même année. Il sera ensuite incessamment sur les routes de son diocèse. Il reçoit la nationalité algérienne en mars 1972.

Il vit toute sa vie d’évêque à parcourir son diocèse, se rendant proche des diverses communautés chrétiennes présentes. Il regrettera la diminution du nombre de chrétiens, qu’ils soient religieux ou laïcs.

Il décède le 25 juin 1989. Au cours de sa vie, il fut admiré et estimé par de nombreux musulmans et chrétiens, qui n’hésitaient pas à le qualifier de grand évêque.