Frère René Husson (1916 - 1975)

Émile Husson comhussonmence sa formation à Tournus, puis à Kerlois. Après cela, il commence son noviciat à Maison-Carrée (Alger) et le finit à Thibar (Tunisie). Après sa mobilisation pour la guerre, ses supérieurs lui demandent de se réorienter et de suivre la formation pour devenir frère plutôt que prêtre.

 

C’est en 1942 que celui qui est devenu frère René arrive à Touggourt. Il quittera ce lieu quelque temps suite à une nouvelle mobilisation dans la milice Saharienne. Ces trois années d’expérience du désert le marqueront et lui seront utiles dans la suite de sa vie de missionnaire. Il y acquiert une bonne connaissance du pays grâce au contact quotidien avec les nomades. Sa connaissance de l’arabe dialectal est aussi pour beaucoup dûe à cette mobilisation saharienne. De cette expérience il gardera aussi beaucoup d’amitiés profondes et durables.

Après cela il fait un stage de formation en menuiserie à Ain Sefra. Nous n’en connaissons pas la date exacte.

A Touggourt jusqu’en 1949, le frère s’applique surtout à des travaux de construction. C’est la période ou la mission s’agrandit : école des sœurs, logements… De 1950 à 1954, le frère visite plusieurs lieux pour y faire différents travaux.

Après cela, El Goléa sera pour lui un nouveau lieu, une nouvelle étape pour une dizaine d’année. Sa mission sera, dans ce lieu, complètement différente. Le frère deviendra instituteur en primaire. Le frère s’attachera beaucoup à ses élèves, les photos de l’époque pourront en témoigner. A El Goléa, le frère participe aussi beaucoup à la vie de la communauté chrétienne locale.

En 1966, Emile Husson retournera à Touggourt où il continuera son rôle d’enseignant en plus de l’économat de la maison des Pères.

C’est au cours de l’été 1974 que la maladie qui devait l’emporter se déclare. Après cela, il connaît beaucoup de fatigue et doit s’investir moins dans sa mission.